Plan de maintenance WordPress

Plan de maintenance wordpress

L’an prochain, WordPress fêtera ses 15 ans. Cette plateforme, toujours en développement actif, est actuellement utilisée par plus de 25 % des sites web dans le monde. WordPress ne cesse d’évoluer et il est donc normal de recevoir des mises à jour, et qui dit mise à jour dit maintenance. Voici ce qu’il est recommandé d’inclure lors de votre maintenance WordPress.

Plan de maintenance WordPress

Pourquoi un plan de maintenance WordPress? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un système. Il existe de nombreux points d’entrés dans ce système et dans l’univers WordPress, 6 mois sans mise à jour est souvent tout ce qu’il faut pour en affaiblir la sécurité, risquant ainsi une attaque qui pourrait faire perdre beaucoup d’heures de travail de rédaction et d’efforts SEO, en plus de paralyser votre production courante car vous devrez réagir immédiatement.

Les données sont ce que vous avez de plus précieux. C’est ce qui permet à Google de vous recommander lors de recherches. Être victime d’une attaque peut même inciter Google à vous identifier comme Spam en avertissant tous vos visiteurs avec le fameux message « Ce site risque d’endommager votre ordinateur ».

Sur son codex, WordPress propose un plan de maintenance et un exemple de calendrier. Voici les points importants recommandés pour la maintenance WordPress :

Mise à jour de WordPress

Premièrement, WordPress recommande de vérifier les mises à jour aux 3 à 6 mois. Si vous utilisez un thème avec beaucoup de dépendances « Plugins », je vous recommande de faire votre mise à jour localement et de faire des tests manuels simples : Se connecter à l’administration, remplir et soumettre un formulaire par exemple.

En utilisant Composer, il est facile de mettre à jour WordPress, ou ses dépendances, et de revenir à la version précédente rapidement en cas de problèmes.

Copie de sauvegarde

Mettre en place une stratégie de sauvegarde manuelle ou automatique est essentielle. Dans le premier cas, optez pour une copie après chaque création, modification ou suppression de contenus textuels, médias ou commentaires. Austin Matzko maintient toujours le plugin WP-DB-Backup qui s’occupe de la sauvegarde manuelle et/ou automatique.

En utilisant Sequel Pro ou PhpMyAdmin, il est facile de faire une sauvegarde complète rapidement.

Valider le code et vérifier les liens morts

La validation est importante et veillera à ce que vos pages Web soient interprétées de la même manière (et à votre goût) par diverses machines, telles que les moteurs de recherche, ainsi que les utilisateurs et les visiteurs de votre site Web. Le W3C a plusieurs outils pour vous aidez à effectuer l’assurance qualité, utilisez-les.

Si vous écrivez des articles, citez vos sources et références ou listez vos clients avec hyperliens, vous devez vérifier ces derniers pour vous assurez qu’ils ne pointent pas vers des erreurs 404 (aka Fichier non trouvé) ou autres erreurs. W3C Link Checker est un bon outil pour valider un URL au complet mais il en existe plusieurs autres.

Supprimer les commentaires spam

En général, les « Plugins » anti-spam vont détruire ces commentaires automatiquement, mais pas tous. Ces données ne sont pas nécessaires et peuvent ajouter un poids considérable à la plateforme.

En utilisant un « Plugin » comme « Zero-Spam » vous mettrez toutes les chances de votre côté.

Ajouter du nouveau matériel

Le contenu est roi. Écrivez régulièrement de nouveaux articles et mettez à jour vos pages au minimum à tous les 6 mois. Faites-vous un calendrier de rédaction si ça peut vous aidez.

Quand une idée d’article vous passe par la tête, inscrivez le dans WordPress en créant un article brouillon (non publié). Vous pourrez y revenir lorsque vous aurez plus de temps.

Planifier la maintenance WordPress

Pour conclure, en planifiant ces activités sur 12 mois (ou moins), il est possible d’arriver à effectuer un plan de maintenance WordPress régulier de base et efficace. Il existe aussi différentes compagnies spécialisées exclusivement en maintenance WordPress. Les prix mensuels varient généralement entre quelques dizaines à quelques milliers de dollars. Ce dernier s’applicant surtout à de grands sites de commerce électronique avec WordPress.

Si vous avez besoin d’aide pour votre plan de maintenance WordPress, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Ressources externes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *